Nous avons reçu le film Gaula pour la sélection 2020 du Rise Festival. Fabrice Bergues, bien connu dans le milieu des saumonniers, et personnage incontournable des grands Gaves béarnais, m’a d’abord adressé un lien privé pour visionner le projet. Je me souviens l’avoir regardé sur ma tablette entre deux avions à l’aéroport de Londres. Ce fut un vrai coup de cœur en termes d’esthétique et de message.

Le film de Fabrice et de son compère Alvaro G. Santillan ne pouvait pas échapper à la bourse annuelle du Festival.

La Gaula est une des meilleures rivières pour la pêche du saumon en Norvège, d’un gabarit plutôt imposant, assez similaire pour une partie au Gave d’Oloron,  c’est l’une des dernières rivières sauvages, sans barrage de ce pays.

Elle est réputée pour la taille de ces saumons, et ne laisse personne indifférent, certains viendront ici une seule fois envahi par la frustration, mais quel pêcheur de saumons ne connait pas ce sentiment ! D’autres, ceux dont je fais partie y reviendront année après année pour se mesurer à cette rivière et à ces saumons.

Nous avons essayé avec mon ami Alvaró de vous faire partager nos sentiments, de deux points de vue différents, l’un féminin, peu commun dans le milieu de la pêche et encore plus dans celui de la pêche du saumon, qui s’attarde plus sur les rapports humains, sur la persévérance et la résilience qui faut avoir pour arriver au but ultime, capturer un saumon à la mouche. L’autre est celui d’un pêcheur ( moi-même) passionné par ce poisson ( pour ne pas dire plus..) qui recherche la prise d’un saumon géant et qui essaie de revivre au travers de ces voyages, les histoires de pêches qui se sont déroulées dans le passé sur « sa » rivière, le Gave.

Les images ont été tournées sur les parcours du NFC, Norwegian Flyfishing Club, qui gére une dizaine de km sur cette rivière. Nous tenons à remercier Per, Daniel et Thies et toute l’équipe, sans qui cela n’aurait pu se faire.