Peut-être (sûrement) le blog le plus connu, lu et partagé par les pêcheurs à la mouche, entre autres, l’espace web de Nico est une source intarissable d’articles dédiées à notre sport.

Des célèbres interviews à ses anecdotes de pêche, toujours assez invraisemblables pour les modestes pêcheurs que nous sommes, pour la plupart d’entre nous, le blog de Nicolas est aussi une tribune dédiée à la sauvegarde de ce qui peut être encore sauvé de sa rivière de cœur, la rivière d’Ain, et de toutes les rivières en général.

Nicolas Germain, Partenaire "média-net" indéfectible du Rise Festival

Nicolas Germain, qui nous soutient depuis de nombreuses années, c’est également un fly-shop, peut-être pas aussi fourni que les autres, mais ou les tous articles vendus sont tous fabriqués par Nicolas en personne. C’est aussi le seul endroit au monde ou l’on peut se procurer les désormais célèbres bas-de-ligne, « JFD », « cuivre » et autres « Bonbons ».

Le « Nicolas-Germain Fly Shop », entreprise française artisanale

Spécialisée dans le domaine de la nymphe à vue depuis 2011, date de sa création, Nicolas travaille seul dans son atelier situé dans le Jura. Son « Fly shop » est dédiée à la fabrication de mouches artificielles et de bas de ligne pour la pêche à la mouche.

Les références d’imitations de nymphes et de mouches disponibles ont été sélectionnées en se basant sur sa propre expérience. Ces modèles sont avant tout efficaces et fiables sur la durée. Il est possible de réaliser des commandes à la carte hors référence. Au sujet des bas de ligne, ils sont réalisés à l’aide d’un fil traité qui leur donne élasticité et perte de mémoire. C’est un procédé long et fastidieux, mais le résultat est surprenant et unique.

« Le seul but de mes produits est d’aider à faire prendre des truites et des ombres à mes clients. »

L’engagement environnemental de Nicolas Germain, un pêcheur engagé au chevet de sa rivière

Bénévole dans le monde associatif de la pêche depuis une trentaine d’année, dont presque 25 ans en tant que président d’AAPPMA, Nicolas Germain est engagé au chevet de la Rivière d’Ain et des milieux aquatiques en général.

L’AAPPMA qu’il préside a tenté ces dernières années de faire du mieux possible face aux pollutions et autres nuisances que la rivière d’Ain subit au jour le jour, notamment en communiquant ou sur le terrain en étant face à nos pollueurs au tribunal par exemple. L’AAPPMA a également mis en place des actions d’aménagements du cours d’eau.

En parallèle de leurs actions pour une meilleure qualité de l’eau et pour un habitat amélioré, ils ont réussi à mettre 100% de notre linéaire en No Kill afin de protéger les quelques truites sauvages qui vivent encore sur nos lots. C’est unique dans le département du Jura, et devrait-être un exemple pour beaucoup.

Le lien avec le RISE Festival France, les mots de Nicolas Germain

Je suis partenaire du Rise Festival France depuis de nombreuses années sans connaitre la date exacte. J’ai toujours aidé à la communication par le biais de mon blog qui reste un support très lu. J’ai même au départ organisé des séances dans ma région.

Il est important pour moi d’aider à mieux faire connaitre cet évènement et je m’y emploi depuis de nombreuses années envers mes lecteurs. Cela reste la seule possibilité de voir de la pêche à la mouche sur grand écran. C’est un évènement unique en son genre. Je suis donc très heureux de continuer à communiquer en aidant plus particulièrement les séances locales. 

Catégories : Edition 2022

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.